samedi, février 4, 2023

3 bonnes raisons de solliciter l’intervention d’un spécialiste en désinsectisation

La présence de certains types d’insectes dans votre environnement est un grand danger. En effet, certains d’entre eux sont nuisibles à l’Homme...

Articles Récents

Vitrier Paris : Comment changer une vitre de fenêtre ? 

Si vous prévoyez un remodelage ou ajoutez de nouvelles fenêtres à votre maison, il est important d'apprendre à changer une fenêtre. La...

Soirée Karaoké : opter pour la maison ou un restaurant Karaoké

La soirée karaoké est un excellent moyen de passer un bon moment entre amis ou en famille. Cependant, pour que la soirée...

Les principales raisons de recourir aux services d’un courtier

Le courtier en crédit immobilier joue un rôle de médiateur entre les banques et l'emprunteur. C'est sous le statut d'indépendant qu'il intervient...

La boxe, une discipline sportive qui permet de booster sa confiance en soi

La confiance en soi est un élément capital pour toute personne qui souhaite s’épannouir. Cela reste très important que ce soit sur...

Certaines femmes ménopausées atteintes d’un cancer du sein peuvent-elles ignorer la chimiothérapie ?

Le cancer du sein reste le cancer le plus fréquent chez la femme. Au cours des deux dernières décennies, le traitement des cancers du sein s’est personnalisé. Cela a été possible grâce au sous-typage des cancers du sein. Les cancers du sein ont été sous-typés en fonction des récepteurs de la cellule cancéreuse du sein. Les récepteurs les plus importants sur le plan clinique – ceux qui ont des thérapies ciblées – sont les récepteurs des œstrogènes et de la progestérone et le récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain (HER2). Les cancers qui ont les récepteurs des œstrogènes et de la progestérone sont appelés cancers positifs pour les récepteurs hormonaux (RH).

Le développement de l’hormonothérapie pour les cancers du sein HR-positifs signifie que certaines femmes, pour lesquelles les risques de la chimiothérapie l’emportent sur les avantages, peuvent être en mesure de renoncer à la chimiothérapie. Le développement des tests génomiques, des tests qui analysent les gènes exprimés dans le cancer, ont fourni un moyen d’aider les médecins et les femmes à décider qui tirera le meilleur parti de la chimiothérapie.

Comment les tests génomiques aident-ils à personnaliser le traitement du cancer du sein ?

les tests genomiques

Des connaissances de plus en plus détaillées sur les cancers du sein ont conduit au développement de thérapies personnalisées. En plus de connaître le type et le stade de votre cancer, les tests génomiques ont affiné la façon dont nous évaluons le risque de récidive du cancer du sein. Un test génomique, Oncotype Dx, est un outil utile qui peut aider à prédire la probabilité de bénéficier de la chimiothérapie, ainsi que le risque de récidive du cancer du sein invasif.

Toutes les femmes n’auront pas besoin de chimiothérapie, mais pour certaines femmes, l’hormonothérapie seule ne suffit pas. Oncotype Dx analyse l’expression de 21 gènes dans le cancer du sein HR-positif et HER2-négatif et attribue un score de récidive (RS) basé sur le risque de récidive. Le test Oncotype Dx classe les femmes en trois groupes : faible, intermédiaire ou modéré et risque élevé de récidive. Les femmes ayant un score faible n’ont pas besoin de chimiothérapie et bénéficient le plus de l’hormonothérapie, tandis que les femmes ayant un score de récidive élevé bénéficient le plus de la chimiothérapie en plus de l’ hormonothérapie.

Bien que les résultats de l’essai Tailor Rx aient changé la pratique, cela a conduit à des questions sur les avantages de la chimiothérapie chez les femmes dont le cancer s’est propagé à leurs ganglions lymphatiques et qui avaient un cancer du sein HR positif et HER2 négatif. L’essai RxPonder a répondu à cette question.

L’essai RxPonder a randomisé 5 015 femmes atteintes d’un cancer du sein de stade II/III HR-positif, HER2-négatif, avec un à trois ganglions lymphatiques positifs et un RS intermédiaire (≤ 25). Les patients ont été randomisés pour recevoir un traitement hormonal seul ou un traitement hormonal avec chimiothérapie. L’objectif principal de l’étude était de déterminer combien de femmes n’avaient pas eu de récidive du cancer du sein invasif pendant qu’elles étaient suivies.

Il y avait de nombreuses façons de comparer les femmes de l’étude, mais les principales caractéristiques choisies pour la comparaison étaient : le statut ménopausique, le RS et le type de chirurgie axillaire qu’elles ont subi. À un suivi médian de 5,1 ans, il n’y avait pas d’association entre le bénéfice de la chimiothérapie et la valeur RS comprise entre zéro et 25 pour l’ensemble de la population. Cependant, une association a été observée entre le bénéfice de la chimiothérapie et le statut ménopausique. Cet essai a fourni des preuves que même les femmes atteintes d’un cancer dans leurs ganglions lymphatiques, si elles avaient un RS faible ou intermédiaire, pouvaient éviter la chimiothérapie.

Les femmes préménopausées ont mieux répondu à l’hormonothérapie et à la chimiothérapie


Parmi les femmes inscrites à l’ essai RxPonder , 3 350 étaient ménopausées et 1 665 étaient préménopausées. Une analyse plus poussée par statut ménopausique a révélé qu’il n’y avait pas de différence dans la survie à cinq ans pour les femmes ménopausées traitées par hormonothérapie seule par rapport à l’hormonothérapie avec chimiothérapie.

Cependant, pour les femmes préménopausées, il y avait une réduction de 46% du risque de maladie invasive. Pour ce sous-groupe de femmes, les taux de survie sans maladie invasive à cinq ans étaient de 94,2 % chez les femmes traitées par hormonothérapie et chimiothérapie, contre 89 % chez les femmes traitées par hormonothérapie seule. Les femmes préménopausées qui ont reçu à la fois une chimiothérapie et une hormonothérapie ont eu un bénéfice supplémentaire d’environ 5 %. On ne sait pas si le bénéfice de survie observé chez les femmes préménopausées est principalement dû à l’effet de la chimiothérapie, ou indirectement à la suppression ovarienne due à la chimiothérapie

Qu’est-ce que cela signifie pour la prise de décision concernant le traitement du cancer du sein ?


Le traitement du cancer du sein est véritablement devenu personnalisé. Il a toujours été important de connaître le stade de votre cancer, mais maintenant, il est également important de connaître le type de votre cancer. Grâce à ces informations, les femmes peuvent discuter en connaissance de cause avec leur oncologue des risques et des avantages de la chimiothérapie.

Si vous êtes une femme préménopausée atteinte d’un cancer du sein à RH positif et à envahissement ganglionnaire, la chimiothérapie et l’hormonothérapie peuvent vous donner les meilleures chances de réduire le risque de réapparition du cancer. Cependant, pour une femme ménopausée atteinte d’un cancer du sein HR-positif, la chimiothérapie peut ne pas ajouter de nombreux avantages thérapeutiques à l’hormonothérapie, et elle comporte des risques qui peuvent affecter votre qualité de vie. Des études telles que les essais TailorRx et RxPonder ont fourni plus d’informations pour vous aider à prendre une décision éclairée.

Remarque : pour savoir plus sur ce maladie découvrez comment prévenir le cancer du sein ?

Latest Posts

Vitrier Paris : Comment changer une vitre de fenêtre ? 

Si vous prévoyez un remodelage ou ajoutez de nouvelles fenêtres à votre maison, il est important d'apprendre à changer une fenêtre. La...

Soirée Karaoké : opter pour la maison ou un restaurant Karaoké

La soirée karaoké est un excellent moyen de passer un bon moment entre amis ou en famille. Cependant, pour que la soirée...

Les principales raisons de recourir aux services d’un courtier

Le courtier en crédit immobilier joue un rôle de médiateur entre les banques et l'emprunteur. C'est sous le statut d'indépendant qu'il intervient...

La boxe, une discipline sportive qui permet de booster sa confiance en soi

La confiance en soi est un élément capital pour toute personne qui souhaite s’épannouir. Cela reste très important que ce soit sur...

Les plus Vus

Les bijoux que les hommes aiment porter

Tous les hommes n'aiment pas porter des bijoux, tandis que d'autres aiment l'idée de porter des bijoux, mais ne savent pas par...

Votre maison bénéficierait-elle d’appareils domestiques intelligents ?

Vivre au 21 e siècle a apporté un certain nombre d'avantages et d'inconvénients et celui qui se situe dans la zone grise est la...

Que faire avant et pendant les coupures de courant?

Les pannes de courant peuvent vous causer de gros problèmes. Ceux-ci peuvent se produire en hiver et/ou en été. En cas de...

Quelles activités permettent d’explorer la vie nocturne de Bali ?

De nombreux voyageurs sont attirés par le style de vie détendu à Bali, ses belles plages tropicales et sa culture balinaise. En...

Les destinations pour un circuit oenotouristique en Nouvelle-Zélande

Les chances que vous ayez déjà goûté aux vins néo-zélandais sont fines. Cela vient du fait que le pays des Kiwis ne...